Patrimoine de Regny 

Culture et Histoire 

Notre association a pour objet de recenser, faire connaître, valoriser, animer, mettre en valeur le patrimoine, religieux, industriel, artistique, culturel et historique de village.

« L’HERITAGE NE SE TRANSMET PAS, IL SE CONQUIERT »

André Malraux (1935)

De l’asile des vieillards à la maison de retraite actuelle.

A lire.

Sur l'héritage culturel - Malraux.org

A l’époque cet endroit servait plus de mouroir que de maison de retraite


L’asile des vieillards, comme il était appelé pendant des années, a été inauguré le 1er juillet 1949 par Georges Dupoizat le sous-préfet de l’époque de Roanne.

 

Le nombre de lits était d’une trentaine, plus quelques chambres particulières réservées aux vieux couples. A l’époque cet endroit servait plus de mouroir que de maison de retraite. C’était un endroit salle et lugubre où les personnes attendaient la mort. D’ailleurs une petite chapelle tenant lieu de morgue a été construite en 1954. Cet établissement se trouvait à la place des logements HLM, situés 12 rue Georges-Fouilland.

 

L'équipe dirigeante de l'époque

 

De gauche à droite debout, Charles Paris secrétaire de mairie, Madame Sacco, Madame Dufour, Sophie Cherbut, Francine Jacquet « quatre employées de l’asile », assis Jean Devillaine Maire du village, debout à sa gauche mlle. Michalon Directrice de l’asile avec le docteur du village Joseph Gervaix.

 

Mais compte tenu de la vétusté de l’établissement et du manque de confort, la commission administrative de la maison de retraite a décidé le 10 avril 1974 d’acquérir un immeuble avec son parc, rue des Fossés, afin de construire une nouvelle maison de retraite.

Les travaux commencent en février 1979 et s’achèvent en mars 1981. Cet immeuble est construit avec un rez-de-chaussée inférieur et trois étages. Il comprenait au départ soixante lits, repartis en vingt-et-une chambre à un lit, quinze à deux lits et trois à trois lits. Après une extension Régny est désormais doté d’une maison de retraite qui porte le nom de Bel-Automne qui comprend quatre-vingts lits en hébergement permanent avec quarante-six chambres simples, dix-sept chambres doubles ou communicantes avec des superficies respectives de 16 m2 et 26 m2. La restauration est gérée directement par l’établissement et les repas sont préparés avec l’aide d’une diététicienne.


Les activités de loisirs sont nombreuses, avec des prestations diverses comme coiffeur, esthétique, pédicure, balnéothérapie ou espace de bien-être…

Agrandissement de l'EHPAD « Bel Automne »