Patrimoine de Regny 

Culture et Histoire 

Notre association a pour objet de recenser, faire connaître, valoriser, animer, mettre en valeur le patrimoine, religieux, industriel, artistique, culturel et historique de village.

Personnalités liées à la commune

« L’HERITAGE NE SE TRANSMET PAS, IL SE CONQUIERT »

André Malraux (1935)

A lire.

Sur l'héritage culturel - Malraux.org

Nicolas-Jacques Conté (1755-1805), peintre, physicien et chimiste, connu pour avoir inventé le crayon tel qu'on le connaît encore de nos jours. Son usine s'installa en 1856 sur la commune et ferma en 1986. Une rue et le collège portent son nom. ...//...//


Jean-Baptiste Cortay dit Bojolay est un directeur de théâtre né en 1761 à Régny (Loire), actif à Bordeaux de 1796 à 1822. Il en exploite le Grand Théâtre de 1808 à 1822. Artiste, il est écuyer dans un cirque, puis chanteur. Il emménage à Bordeaux en 1796, et on peut penser qu'il gagne alors le sobriquet de Bojolay. Pompier volontaire il le sera pendant quinze ans il fait preuve de courage lors de nombreux incendies qui ravagent la ville...// ...//

 

Hippolyte Perras est un homme politique français né le 9 avril 1804 à Régny (Loire) est décédé le 9 mars 1870 à Paris. Avocat à Lyon, il est conseiller de préfecture en 1838. Révoqué en 1848, il se rallie au second Empire. Il est député du Rhône de 1863 à 1870, siégeant dans la majorité.

 

Pierre Bossan, architecte de l'église de Régny français, né le 23 juillet 1814 à Lyon, est mort le 23 juillet 1888 à La Ciotat. S'il n'est plus architecte de cathédrale depuis 1847, les commandes s’enchaînent pourtant  son style prend un tour très personnel et très néo-byzantin. Il est déjà en train de dessiner des plans pour une « grande église » sur la colline de Fourvière ...// ...//.  

Pendant les années 1858 et 1877 il construit L'ÉGLISE SAINT JULIEN.


 

 

Georges Fouilland est un homme politique français né le 4 octobre 1900 à Régny (Loire) est décédé le 14 janvier 1944 à Saint-Fons (Rhône). Député, avocat et militant radical-socialiste, assassiné par la Gestapo,  il est maire de Régny de 1939 à 1944 et député de la Loire de 1932 à 1936, siégeant au groupe radical. Battu en 1936, il reprend sa carrière d'avocat à la cour d'appel de Lyon. Il est assassiné par la gestapo.

 

 

 

Etienne-Georges Raze 

Il naît à Régny, en 1911, et décède à Régny le 18 septembre 1995. Étienne est à l’époque un avant-gardiste, il était unique comme les produits auxquels il a donné le jour, plus particulièrement comme le Neutral Auto qui est le plus connu.

Les appareils utilisant la technologie Raze ont étonné et suscité l’intérêt des scientifiques du monde entier. Après de nombreuses recherches, il aboutit à une fantastique découverte dans le domaine de l’énergie électromagnétique, il intensifie les expériences, et arrive enfin à définir puis à maîtriser un nouveau principe de microphysique dont les applications semblent illimitées. Il a poursuivi ses recherches jusqu’à son décès en 1995. Sans équivalent au monde, les appareils utilisant la technologie Raze ont étonné et suscité l’intérêt des scientifiques du monde entier.

 

Toute la gamme de ses produits démontre, dans les années 80, une exceptionnelle efficacité. Les nombreuses observations et expérimentations effectuées concernant l’appareil le plus connu le Neutral Auto, aussi bien en France qu’au Japon ou aux Etats-Unis a démontré sa totale efficacité contre le mal des transports a été reconnu par le ministère français de la Santé depuis 1984, à la suite d’un protocole d’observation effectué à l’hôpital de Bobigny de décembre 1983 à mai 1984. Cet appareil a été diffusé dans de nombreux pays dans le monde : Europe, Japon, Corée, Etats-Unis, Canada. Dès la pose des deux modules de chaque côté du tableau de bord, il réduisait considérablement l’électricité statique générée dans l’habitacle des voitures, les effets du champ électromagnétique émis par le moteur et l’électronique du véhicule sur les passagers installés dans le véhicule, le Neutral Auto couvre tout l’habitacle. Malgré les médailles reçues (une d’argent en 1981, et deux en 1984 d’or et d’argent) dans différents salons internationaux d’inventeurs ou de médecine, ses inventions n'ont pas perdurés dans le temps... Désireux que son nom ne tombe pas dans l’oubli, il crée, une fondation, en faveur des non et malvoyants, en décidant de consacrer sa fortune à œuvrer pour l’amélioration des conditions de vie des déficients visuels les plus démunis.

 

 

 

 

DE NOS JOUR

 

Jean-Jacques Ribaudeau, dit JJ Renaud, enfant du village, le "sosie" vocal de Renaud 


Cheveux blonds, mèches rebelles, barbe de trois jours, le chanteur régnycois, Jean-Jacques Ribaud, cultive des faux airs de Renaud. Il veut désormais faire passer mon propre message, avec ses propres compositions. Son dernier CD « les rues enchantées » avec 10 dix titres, qui sont écrits pour la majorité par Salomé Pyen avec Rémi Delporte et comme compositeur JJ Ribaudeau